Accueil Editorial Le paradisme Etat des lieux Propositions Newsletter Ateliers Contactez-nous Vos dons Adhérer au MPPF
 
 
"Le paradisme doit d'abord
être accepté démocratiquement"
  Le paradisme : un choix politique pour la société du plaisir
Le paradisme doit d’abord être accepté démocratiquement par une population qui réalise quels sont les avantages d’un monde sans argent, là où tout est disponible pour tous les individus, sans qu’ils aient à payer pour l’obtenir.  
 

À titre d’exemple, les voitures sont d’ores et déjà construites partout dans le monde par des robots, avec une implication humaine faible ; et ces quelques hommes seront bientôt remplacés complètement pas des robots. Il en va de même avec la nourriture. Les légumes produits au sein d’une exploitation sont récoltés par des robots – cette technologie existe déjà – puis, ils sont livrés par des camions robotisés, directement aux consommateurs qui ont sélectionné ce qu’ils désirent par Internet.

 
 

Et c’est exactement le même fonctionnement dans le domaine des services. Nous savons, par exemple, que déjà les robots chirurgiens effectuent des opérations avec encore plus de précision que ne le font les chirurgiens humains. Tout ce que peut faire un être humain peut être fait – et mieux fait – par un robot.

 

Dans ces conditions, au lieu de ne faire que travailler pour amasser de l’argent, les humains peuvent laisser les robots accomplir tout le travail à leur place et consacrer leur vie à faire ce qui leur fait plaisir : créer, faire de la recherche, des études, pratiquer un art ou encore méditer et consacrer du temps à leur développement personnel. C’est alors que le monde deviendra un paradis

     
 
 
> LE PARADISME
  Quatre points d'appui
  La science au service de l'humanité
> Le paradisme un vrai choix politique
Le paradisme gage de progrès et de paix
  Paradisme & Science
LE M.P.P. FRANCAIS
  Organisation du MPPF
La Guidance Mondiale
Earth People Organisation
Organisation du Paradisme
 
Locations of visitors to this page
 
Mouvement Pour le Paradisme - JPS © 15 déc. 2010