Accueil Editorial Le paradisme Etat des lieux Propositions Newsletter Ateliers Contactez-nous Vos dons Adhérer au MPPF
 

"Le paradisme"
L'organisation
 
Le paradisme est un modèle politique
qui place l'humain au centre des préoccupations de ses représentants

Un Gouvernement Mondial, avant tout un organe de guidance

pour une humanité civile et généreuse ?

Le Gouvernement Mondial est souhaité par un grand nombre de citoyens du monde. Cette prise de conscience est enthousiasmante. L’unité des peuples est vraisemblablement la voie de sauvegarde qu’il nous faut tous suivre.

Pourtant, le modèle de gouvernance que nous utilisons communément ne garantit pas l’aboutissement de notre projet d’harmonie des peuples et de bonheur des individus qui les composent.

Un gouvernement cherche à gouverner, et dans nos sociétés actuelles, cela veut dire qu'il cherche à user de « pouvoir » pour arriver à ses fins. Ce qui sous-entend, comme un peu partout sur la planète, un système gouvernemental qui entraîne les dirigeants à prendre trop souvent des décisions personnelles à caractère purement électoral ou construites pour satisfaire leur ego, leur envie de pouvoir ou de richesse. Nous en sommes témoins dans pratiquement tous les pays de la planète. A peine élus, ces chefs d’Etat, de partis, de ministère ou de région et de ville oublient ce pourquoi ils ont été élus. Ils oeuvrent pour eux-mêmes ou pour leurs sponsors

Le constat est terrible, on peut facilement remarquer que depuis plus de deux siècles, aucun Gouvernement élu démocratiquement n’a pris les bonnes décisions pour éviter les problèmes que nous avons vu défiler jusqu’à ce jour : guerres, holocaustes, génocides, effondrement économique et monétaire, pollution et problème non encore résolu de la faim dans le monde.

Le paradisme ne souhaite pas voir les Etats dirigés par ces personnalités assoiffées de gloire et de puissance. C’est pourquoi il est proposé dans notre projet de refondre les systèmes de « gouvernance des peuples » par un modèle plus respectueux de l’individu, la « guidance des consciences ».

Le modèle paradiste : une autre politique

Plébiscité par les peuples de la Terre, un Haut Collège de Conseillers dépourvu de « pouvoir politique » épaulé par une administration réellement au service de l’humanité, œuvre pour stimuler le développement du paradisme sur toute la planète en garantissant le respect de « l’ordre naturel » et la souveraineté de chaque individu.

Les divers rôles qui lui sont dévolus s’inscrivent dans la phrase : guider c’est prévoir.

Le Haut Collège des Conseillers, représenté par les Elus de chaque pays, a pour mission d’étudier l’état du monde, d’identifier les besoins potentiels, implicites et explicites, et de rechercher avec les moyens adaptés les meilleures réponses à ces besoins.

En passant au crible des Droits de l’Homme les résultats de ses expertises, il insuffle les choix et les voies potentiellement les plus profitables pour obtenir le meilleur équilibre possible pour la collectivité mondiale.

Il supervise la guidance sur chaque continent et est le garant de la souveraineté des individus. Il veille à ce que ce modèle de gestion planétaire soit appliqué partout où il a été accepté. Ce principe de guidance est reproductible sur chaque continent et dans chaque endroit où une constitution de guidance existe.

Nous sommes arrivés à l’époque où les décisions prises auront des conséquences irréversibles. Nous avons accumulé suffisamment d’énergie pour créer un paradis sur terre ou pour en faire un enfer et déclencher une fin brutale.

Nous pouvons chercher à sauver écologiquement la planète, bravo, Il faut cependant réfléchir au fait que la planète sera toujours là dans l’univers quoique les humains décident, alors que l’humanité sera là elle aussi, seulement si nous la chérissons et si nous mettons en place les moyens de la sauver.

Allons-nous confier notre avenir à un système politique obsolète au service de dirigeants orgueilleux incompétents et cependant totalement responsables des conséquences entraînées par leurs actes ou allons-nous participer à l’éclosion d'un paradisme qui veut que l’intelligence, l’amour de l’humanité, la compassion et la sage utilisation de la science se mettent au service des humains. A nous de choisir.

Ce qui est sûr, c'est que si nous ne nous tournons pas vers l'humanitarisme, on peut prophétiser sans se tromper que l'humanité a juste encore quelques décennies à vivre, et les survivants devrons repartir vers un nouveau "karma".

Qu’est-ce que l’Humanitarisme ?

L’Humanitarisme est un modèle social fondé sur la conviction profonde du droit à la dignité et à la souveraineté pour tous les êtres humains. Cela comprend :

  • le devoir de respecter les Droits de l'Homme,

  • l'apport par l'action politique, sociale et économique du bien être à chacun,

  • la mise en oeuvre des meilleures solutions pacifiques pour éliminer la souffrance où qu'elle se trouve,

  • et surtout l'utilisation pacifique de la science et des technologies pour rendre la vie facile aux humains et faire en sorte qu'aucun ne soit écarté du partage des ressources et bénéfices.

Il s’agit d’une réponse aux besoins existentiels de chaque individu.

Qu’est-ce que le Paradisme ?

Le Paradisme est un système politique similaire à la réponse sociale du Communisme, mais sans aucun prolétariat. Le Paradisme devra être accepté démocratiquement par une population qui aura compris les avantages d’un monde sans argent, où tout sera disponible gratuitement pour chacun. Dans un système paradiste, les robots et les nanorobots prennent la place du prolétariat et de la main-d’œuvre. Le Paradisme est basé l'utilisation intelligente et pacifique des technologies nouvelles telles que la robotique, l’ingénierie génétique et la nanotechnologie. Chaque forme de main-d’œuvre humaine est remplacée par des robots, des nanorobots ou des ordinateurs. Tout ce que peut faire un être humain peut être mieux fait par un robot. Ainsi, au lieu de travailler dans le seul but d’accumuler de l’argent et de subvenir à leurs besoins, les êtres humains pourront déléguer des robots pour effectuer chaque tâche pendant qu’ils pourront se consacrer uniquement à leurs plaisirs : créer, faire de la recherche ou des études, s’adonner aux arts ou bien méditer pour leur développement personnel. Ce sera à ce moment que le monde deviendra un paradis terrestre. C’est la raison pour laquelle ce système s’appelle le « Paradisme »

 
 
   
STRUCTURE INTERNATIONALE DU PARADISME  
   
Organisation administrative et mode de scrutin du Paradisme International   
   
   
   

ORGANIGRAMME DE

EARTH PEOPLE ORGANISATION

 
 
   
   

Un nouveau moteur économique : la transmission de l’héritage à la collectivité

Comme annoncé dans le chapitre sur la réforme de l'héritage et sur le modèle entrepreneurial, la région ou l'Etat est le légataire universel des biens non transmissibles de chaque citoyen après sa mort. Un de ses mandats consistera à maintenir en activité et en valeur les biens qui lui auront été transmis par l'héritage c'est-à-dire : tous les biens exclus de la transmission héréditaire qui  reviendront à la collectivité.

S’interdisant  d’assurer la gestion de ces biens, l’Etat recède le droit de jouissance  aux candidats les plus offrants, personnes physiques ou morales, à la suite d’une procédure d’adjudication. Celles-ci  bénéficieront alors  d’un  contrat de jouissance de moyenne à très longue durée, de 7 à 49 ans, selon les biens considérés et le choix des titulaires. Ce contrat leur permettra de jouir de ces biens et même de les céder, mais non plus de les transmettre héréditairement. En contrepartie, ils acquitteront à la communauté une indemnité annuelle  fixée par l’adjudication.

Les revenus dégagés ainsi constitueront une partie importante du revenu minimum d'existence alloué à chacun tout au long de sa vie.

 
   

  

 
 
     
     
     
 
 
> LE PARADISME
  Quatre points d'appui
  La science au service de l'humanité
Le paradisme un vrai choix politique
Le paradisme gage de progrès et de paix
  Paradisme & science
LE M.P.P. FRANCAIS
> Organisation du MPPF
La Guidance Mondiale
Earth People Organisation
  Organisation du Paradisme
 
Locations of visitors to this page
 
Le collège de Guidance Mondiale passe par une refonte importante des structures politiques et sociales
Proposition d'organisation du modèle de guidance internationale
 

Haut Collège : c'est la Présidence internationale des conseillers de guidance

Conseil de guidance du Haut Collège : chargé de la guidance Internationale

Conseil des garants : sages chargés de maintenir l’intégrité et l’esprit du paradisme dans sa progression

Conseil de discipline : chargé de la discipline auprès de l’ensemble de l’appareil

Conseil des créatifs : chargé d’illustrer les possibilités de progrès de la société

Collèges continentaux des conseillers : représentant les différents Etats sur leur continent

Collèges régionaux des conseillers : représentant les citoyens et les institutions

   

Le Haut Collège

  • C'est la présidence du paradisme international. Il est constitué d'un bureau regroupant le président, et les présidents des conseils de Guidance, des Garants, de Discipline, des Créatifs, des sept Responsables des collèges continentaux. Il est le stimulateur de la conscience et le guide principal du développement du progrès bienfaisant à l'échelle planétaire. Il est aussi le modérateur et le régulateur de ce développement afin d'éviter les emballements et les dérapages sociétaux.
  • Le Bureau de Haut Collège nomme en son sein le Président.
  • Le Président ne cumule pas de mandat, aussi son précédent poste sera assuré par son adjoint durant toute la durée de son mandat.
   

Le Haut Collège des Conseillers.

  • Il réunit six cents à huit cents conseillers, selon le nombre de régions. Ces derniers ont été nommés proportionnellement au nombre d’habitants des leurs Régions respectives. Ils sont représentés au sein du bureau du Haut Collège des Conseillers par le président et un assesseur des collèges continentaux (12 personnes). Le rôle de ce collège n'est pas de gouverner comme actuellement, ni d'entretenir un pouvoir sur le peuple, mais de guider ce peuple vers des projets de société moderne où sont exclues les menaces de répression, de guerres et les intentions néocolonialistes. De ces projets civils présentés au peuple, l’intérêt des personnes à l’esprit entrepreneurial de toute stature sera stimulé pour les inciter participer au progrès de la société. L'Etat d’origine de ces candidats sera là pour   confier aux plus compétents ces projets et les  aider au bon déroulement des opérations.
   

Conseil des garants 

  • Un conseil des garants rassemblant des sages préservant l'esprit et la philosophie du paradisme interviendra à chaque manquement et avisera des suites à donner aux incorrections et à leurs auteurs.
 

Conseil de discipline 

  • Un conseil de discipline intervenant pour assurer le respect des modes de fonctionnement des appareils de l'Etat. Il sanctionne toute violation des devoirs de règles institutionnelles de l'Etat.
 

Conseil des créatifs 

  • Un conseil des créatifs qui intervient en permanence pour assurer l'élan de la modernité des réponses aux besoins du pays et au-delà.
 

Collèges Continentaux des Conseillers 

  • Chaque collège continental réunit les conseillers de ses régions et leurs adjoints et est représenté par un président que ceux-ci ont élus pour un mandat de sept ans. Le collège a pour mission de représenter les différentes régions qu'il administre. Harmoniser les relations, favoriser les échanges intercontinentaux et faire circuler dans les deux sens l’information et les propositions entre les Régions rattachées à son mandat et le Haut Collège des Conseillers. Il a pour tâches de stimuler les projets et d’apporter toute l’aide nécessaire à  leur réalisation.
 

Collèges Régionaux des conseillers et de Guidance

  • Chaque Région sera administrée par un Collège Régional de Conseillers et de Guidance sous l'autorité d'un Président. Son rôle consistera à diriger les institutions qui servent les citoyens et à identifier, grâce aux liens qu'il tisse et entretient avec ses administrés, les besoins de ceux-ci. Il présentera ses conclusions au Collège Continental des Conseillers dont il dépend  afin de prévoir les actions nécessaires pour amener les meilleures solutions à tous ses administrés.

Reproduction du modèle de Guidance par Régions

Une région peut être constituée de plusieurs pays ou territoires de ce fait elle est aussi appelée Etat.

Les Régions reproduisent le même modèle pour la guidance de leurs provinces administratives avec une vaste autonomie de décision. Ces Collèges Régionaux des Conseillers et de Guidance s’il n’ont pas de pouvoir sur les citoyens, ont cependant une autorité prépondérante dans leurs institutions et organes d’exécution. L'ordre naturel pour le fonctionnement de la Région ou de l'Etat passe inévitablement par l'application et le respect des "Droits de l'Homme".

 
 
   
Mouvement Pour le Paradisme - JPS © 15 déc. 2010