Accueil Editorial Le paradisme Etat des lieux Propositions Newsletter Ateliers Contactez-nous Vos dons Adhérer au MPPF
 

"Un sursaut indispensable" : remettre l'économie au service de l'homme, redistribuer une partie des richesses, relancer l'activité,
réguler la mondialisation
"Sortir du monde de la pénurie, entrer dans l'ère de l'abondance pour tous, ouvrir les portes de l'avenir, retrouver des valeurs humanitaristes, réguler la démographie mondiale
"
 

Nos égoïsmes, notre mauvaise organisation nous maintiennent dans un monde de pénurie alors que techniquement nous sommes très proches de pouvoir produire de tout en abondance. Nos habitudes, nos manières de penser nous ancrent dans le passé au lieu de nous ouvrir les portes de l’avenir. Et puis, aussi, nous perdons nos repères. Créer davantage de richesses matérielles, mais dans quel but, au profit de qui et comment s’y prendre ? Toutes questions qu’il convient de se poser et auxquelles nous nous efforçons de répondre dans les chapitres qui suivent :

  • Remettre l’économie au service de l’Homme

  • Redistribuer une partie des richesses

  • Relancer l’activité

  • Réguler la mondialisation

  • Oeuvrer pour un développement durable

 
II Propositions au plan économique  
 

I Remettre l’économie au service de l’Homme

 

Le capitalisme financier a triomphé au détriment de l’économie réelle. Au lieu de financer la création de richesses vraies, il a favorisé la spéculation au bénéfice de quelques initiés. En outre, la croyance immodérée aux vertus du marché, de la  dérégulation, du moins d’Etat, de la flexibilité, de la déréglementation ont fait de l’homme la variable d’ajustement de l’économie. Toute finalité humaine a été perdue. Il est plus que temps de corriger cette dérive inadmissible par une série de mesures qui nous semblent essentielles.  

 

 
 

Construire aujourd'hui la société du futur
Notre société se doit de présenter à la jeunesse

 
 

des perspectives réelles et  enthousiasmantes

 
     
  Bâtir des projets d'avenir  
 
  • Arts
  • Loisirs
  • Apprentissage
  • Connaissances
  • Diversité
  • Engagement
  • Humanisme
  • Social
  • Eternité
 
     
     
  Mettre à profit et au service de chacun les bienfaits des découlent des quatre révolutions scientifiques actuelles  
     
     
  une qualité de vie offrant à chacun :  
 
  • sécurité,
  •  distinction,
  • respect,     
  • confort,       
  • justice, 
  • innovation,
  • moyens vitaux,   
  • bien-être,    
  • harmonie et nature
 

1) Préciser nos finalités

Que souhaitons-nous ? Une croissance la plus élevée possible pour acquérir le maximum de richesses matérielles ou bien, ce qui aurait nos préférences, une croissance moins ambitieuse mais tournée davantage vers l’être plutôt que vers l’avoir, mieux à même de privilégier les temps de vie et l’épanouissement de l’individu ? Travailler plus pour gagner plus? ou bien accepter un train de vie plus modeste mais donnant une plus large place aux valeurs non marchandes. Ce sont des choix personnels? mais aussi des choix politiques essentiels, propres à chaque nation qui, pour un temps, vont fixer les priorités et l’orientation donnée à l’économie. Ils devraient donner lieu à de larges débats, tant au niveau politique qu’au sein de la société civile.

 

 

2) Valoriser les richesses humaines

Cette option est indispensable si l’on s’oriente vers un développement économique

privilégiant l’être. Alors une part significative des ressources produites devrait être

collectivement affectée à la valorisation de l’individu, pour qu’il s’épanouisse

mieux, tant sur le plan philosophique, culturel que physique :

  • au plan philosophique donner une large place à la formation, au développement personnel, au respect d’autrui, à l’enseignement de la non violence

 
  • au plan culturel  promouvoir l’art sous toutes ses formes, le culte du beau, l’harmonie avec la nature

 
  • au plan physique, dès l’enfance,  sensibiliser l’individu à l’importance de son hygiène de vie, à la nécessité de se sentir responsable de  son corps, à l’obligation de faire un minimum d’exercice, à la qualité de son alimentation. Parallèlement, former  les praticiens de la santé à l’exercice d’une médecine préventive donnant davantage de place à la recherche des causes de la maladie plutôt qu’à ses conséquences  Soigner est nécessaire mais préserver la santé est encore mieux. A défaut, on consacrera sans un réel mieux être une part trop importante de nos ressources à la santé.
 

3) Définir les règles de la compétition économique

La compétition économique est salutaire si elle ne se transforme pas en une lutte sans merci. C’est pourquoi elle a besoin de règles  surtout au niveau international pour éviter les excès concurrentiels ; C’est ainsi que :

 
  • les règles fixées par l’OMC (Organisation mondiale du commerce) devraient respecter celles de l’OIT (organisation mondiale du travail)

  • des industries naissantes  utiles au développement économique d’une région ou d’un Etat doivent être protégées pour leur permettre d’atteindre le seuil critique

  • des milliers de paysans vivant d’une agriculture traditionnelle ne sauraient être brutalement chassés de leurs terres au profit de puissants groupes agroalimentaires internationaux ou mis en concurrence sans la moindre protection

  • des obligations  doivent être imposées aux importateurs de produits  ou de services en provenance de pays n’assurant  pas un minimum de protection sociale.

 
 

4 ) Ne plus se référer au seul PIB

 Le PIB (Produit intérieur brut) qui exprime la valorisation sur le marché des échanges marchands   représente mal notre qualité de vie, car la richesse d’une nation ne  s’apprécie  pas par sa seule référence à la production matérielle qui ignore les richesses  non monétaires comme la santé individuelle, la qualité des liens familiaux et communautaires, l’accès à l’eau et à la terre, la qualité de notre environnement. D’autres indicateurs sont à prendre en compte comme l’indice global de pollution,  l’indice du développement humain, le taux de pauvreté…..,mais il nous faut encore  parfaire  nos outils pour mieux inclure la dimension socioculturelle et environnementale dans les variables qui définissent le progrès. A défaut, l’élévation du PIB, toujours prise en référence, se  réalise souvent   au détriment de notre environnement,  de certaines de nos richesses et de notre bien être.

 

 
 

5) Mieux répartir les gains de productivité

Au cours des trois dernières décennies, comme nous l’avons vu,  les salaires  réels   ont peu  bénéficié des gains de productivité (1),  accaparés pour l’essentiel par le capital, si bien que pour entretenir la croissance il a fallu déconnecter la dépense du revenu  en stimulant la consommation par le crédit .Ce modèle ayant conduit au désastre il ne pourra  servir de référence une fois la conjoncture redressée.  Dorénavant, pour éviter un endettement excessif, il faudra  bien que le revenu salarial progresse aussi vite que les gains de productivité, la preuve ayant été donnée  qu’une trop forte inégalité dans la distribution des revenus est un frein à la croissance et une source de dysfonctionnements majeurs.

(1) En France durant cette période  la part des salaires dans le PIB est passée de 76 à 66%.

 
     
 

Les ateliers

 

Vous souhaitez un monde où les principes du paradisme s'accomplissent, cet atelier de réflexion vous est ouvert. Dans votre secteur d'activité, comment la robotique, les nanotechnologies pourraient vous remplacer dans votre entreprise et gagner votre revenu mensuel et bien sûr celui de vos employeurs ?

N'hésitez pas à participer à ces travaux
 
(chantier d’études et d’organisation)
Audit : identifier les pôles d’automatisation potentiels
Analyse des besoins :

 



Participez
aux ateliers



 
   
 
 
> NOS PROPOSITINS D'URGENCE
  Repenser notre société
Prposition au plan financier
Proposition au plan économique
>

 l’économie à notre service

 

Redistribuer les richesses

  Relancer l’activité
  Réguler la mondialisation
  développement durable
LES DOSSIERS EN COURS
ET A DEVELOPPER
  Un projet d'avenir
Vers la fin du travail nourricier
  Service civil
Revenu Minimum d'Existence
Réforme du droit de succession
Entreprendre facilement
Missions de l'Etat
Répondre aux besoins 1ers
Vers la monnaie mondiale
La culture de la paix
Fin du pouvoir et de la gouvernance
Pour une culture des loisirs
Canaliser la violence
Une nouvelle constitution
 
Locations of visitors to this page
 

 

 

   
   
   
   
Mouvement Pour le Paradisme - JPS © 15 déc. 2010